Expert-comptable et commissaire aux comptes : quelles sont les différences ?

Beaucoup ont tendance à confondre l’expert-comptable et le commissaire aux comptes. Leurs fonctions sont complémentaires, cependant on relève de multiples différences.

Différences importantes entre un expert-comptable et un commissaire aux comptes

La plus grande différence réside au niveau de la nomination obligatoire pour le commissaire aux comptes dans certains cas alors que l’intervention n’est pas requise pour l’expert comptable. Les SARL, les EURL, les SNC ayant dépassé un des seuls suivants au moment de la clôture de l’exercice doivent nommer un commissaire aux comptes : 50 employés-salariés, 3.100.000 euros en chiffre d’affaires, 1.550.000 euros de bilan. Même cas pour les SAS et  les SASU qui auront dépassé l’un des seuils qui suivent : 20 employés-salariés, 2.000.000 euros en chiffre d’affaires et 1.000.000 euros de bilan. Idem pour les associations qui ont bénéficié de subventions supérieures à 153.000 euros.  Sans oublier l’ensemble des SA et des SCA. Dans les autres cas, la nomination d’un commissaire aux comptes est toujours faisable même si ce n’est pas requise par la loi. Une autre différence de taille réside dans l’étendue et le but de l’intervention : l’expert comptable intervient de manière contractuelle (lettre de mission) tandis que le commissaire aux comptes intervient pour s’assurer d’une mission d’ordre légal (mission définie par la loi).

Autres différences à souligner entre les deux professionnels

La durée de leur intervention n’est pas la même : celle du commissaire aux comptes est définie par la loi, il intervient pendant 6 exercices comptables. Celle de l’expert-comptable est non précisée, qui plus est, son intervention peut cesser suivant les conditions prévues dans la lettre de mission qu’il a signée avec l’entreprise en question. Une autre différence de taille entre les deux professionnels concerne l’attestation qu’ils délivrent respectivement. Après audit et vérification, le commissaire aux comptes est tenu de livrer des rapports qui sont rendus publics. Par contre, l’attestation ou les rapports de l’expert-comptable ne sont pas à publier au public. Quant aux honoraires respectifs : ceux du commissaire aux comptes sont définis suivant le barème fixé par la loi, alors que ceux de l’expert-comptable sont définis au moment de la conclusion du contrat par l’entreprise qui l’engage et lui-même.

Be the first to comment on "Expert-comptable et commissaire aux comptes : quelles sont les différences ?"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*